Rechercher
  • Lili P.

Rester chez soi, se rendre utile


Habituellement "Ma Cabane en Coton" est une entreprise locale qui fabrique des articles en tissu pour petits et grands colibris souhaitant limiter les déchets. La créatrice, Caroline Cako, avait déjà fait la une du blog Chroniques et Cie à l'occasion de son implication au sein du P'tit Mercat du Teich.

Quand elle apprend que les soignants sont en pénurie de masques, cette maman de 3 garçons, confinée à la maison, décide de stopper ses propres créations. Elle puise dans son stock de tissu, s'informe sur la fiabilité des tutos qui circulent sur le net et s'installe devant sa machine, parfois jusque tard dans la nuit. Elle partage ses idées, donne des conseils, échange avec d’autres couturières pour une plus grande efficacité.

La fourmi solidaire, livre des dizaines de masques aux pharmaciennes, infirmières, sages femmes du Teich, Gujan et Biganos. Puis il lui vient l'idée de confectionner des calots. Elle ajuste le patron, coupe et assemble, avant de contacter la soignante référente de la commune en charge de distribuer le matériel collecté.

Caroline, comme tous les créatrices investies dans cet élan de solidarité, ne se projette pas encore dans l'après Covid-19. Elle espère juste que les travailleurs de l'ombre ne seront pas oubliés par les consommateurs quand il s'agira de reprendre nos bonnes vieilles habitudes.

"Pour soutenir les petites entreprises, il faudra penser local, assure t'elle, s'intéresser à l'ingéniosité et au savoir faire artisanal des créatrices qui oeuvrent toute l'année près de chez vous."

Témoignage recueilli par téléphone

Lili P.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout